Make your own free website on Tripod.com

Sisco

Notre P'tit Poutch nous a quitté aux environ du 1 juin 2000.  Il a prit un raccourci vers le paradis des chiens.  C'était un bon chien, un beau chien et un chien super intelligent mais malheureusement il a "sauté sa coche".

Même si sa fait plus de 6 mois, c'est encore dur pour nous.  Juste d'écrire à son sujet c'est dur mais en même temps sa fait du bien.

Sisco était devenu notre bébé vers la fin janvier 1999. Son défaut numéro 1 était d'être beau à craquer. Nous sommes aller le voir par 3 fois, juste pour le voir. Un beau matin, nous avons eu la merveilleuse idée d'aller déjeuner dans un resto un peu trop près. On est allés au Pet shop, juste pour le voir. " Aller, Sylvain, probablement qu'il ne sera même plus là ! Ça se vend tout de suite des chiens comme ça ! " Une fois là-bas, Nadia demande à la vendeuse si elle peut le sortir de sa cage. La gaffe !!! Voici un petit toutou de quelques pouces qui court comme un fou (à noter que les oreilles sont ce qu'il a de plus gros sur le corps et qu'à chaque pas de course qu'il fait, ses pattes de derrière viennent fouetter ses portes de grange.)  Et c'est comme ça que Sisco est entré dans notre famille.  C'est grâce à Sisco que Nadia m'a donné la clef de son appartement.

Nous lui avons donné son premier jouet, un petit cochon rose que Nadia avait dans ces toutou.  Il est tout de suite tomber en amour avec lui.  Quand ce petit cochon a rendu l'âme, nous n'avons pu résister à lui en acheter un autre.  C'était son jouet préféré.

Notre "P'tit Poutch" grandissait, mais il restait beau.  Il avait l'air d'un gros toutou avec ces grosses pattes.  Mais un jour, nous avons décidé qu'il fallait le raser!  Vous auriez du nous voir quand nous avons vu le gros toutou raser "maison".  Il ne faisait plus revirer les coeurs!  Il avait l'air aussi fou que lorsqu'il se promenait avec son "cône" sur la tête!  Tout le monde riait de lui.  Une chance qu'il ne comprenait pas les farces que les gens faisait sur lui car sinon il serait rester à la maison pour une bonne semaine.

Un jour nous lui avons acheter un petit lit de chien.  Au début, il en avait peur.  Mais quand il à été fatiguer, il a décidé de l'essayer.  Et c'était un match parfait.  Il dormait  toujours dans son petit lit.  Il traînait même son petit lit pour dormir ailleurs.

Il aimait beaucoup les longues promenades et surtout celle où l'on se rendait au parc pour jouer sur la patinoire.  Il dérapait en courant après les morceaux de glaces que nous lui lancions.  En fait c'était plus de la neige dur que de la glace.  Quand il attrapait la neige, il mordait à pleine dents et il crachait les morceaux.  C'était très drôle à voir.

Nous lui avions donné le surnom de "P'tit Poutch" et de "Gros Loup".  Nadia avait réussi à lui apprendre à se coucher, à s'asseoir comme tout les bons chiens.  Mais elle avait aussi réussit à lui faire donner la patte et à rouler.  C'était facile car c'était un glouton!  Avec un petit peu de bouffe et de la patience on pouvait lui montrer n'importe quoi.  Moi j'avais réussi, et j'en suis pas mal fière, à lui faire faire le mort.  Je faisait bang en le pointant avec mes doigt en forme de fusil et il faisait le mort. Un mort presque parfait car il ne pouvait s'empêcher de branler la queue.  Nous étions pas mal fière de lui.

Nous nous ennuyons encore beaucoup de lui.  Même si nous allons avoir un autre chien, Sisco va toujours demeurer dans notre coeur...

Bye bye mon "Gros Loup"...  on t'aime beaucoup...